dimanche 10 février 2013

IG BAS DES FARINES BIOLOGIQUES

Comme toute bloggueuse, j’éprouve un grand plaisir à avoir des interactions sociales liées à mon blog. Forcément, on ne se lasse jamais des encouragements, des félicitations… On se fait mousser, ça nous donne aussi la foi pour poursuivre notre mission de princesse de la cuisine bio. Car il est vrai que certaines bloggueuses comme moi, sont parfois frappées d’un mal soudain… une flemmingite aiguë  Maladie particulièrement grave poussant à délaisser ces lecteurs qu’elle aime pourtant… Mais il faut avouer que la vie n’est pas un long fleuve tranquille et qu’une journée ne comporte malgré tout que 24h… Alors quand votre boulot vous a déjà lessivé l’esprit, que vous rentrez vous occuper de votre maison, que vous préparez les repas (ou que vous vous endormez lâchement sur le canapé laissant le petit prince vous nourrir…), que vous essayez de vous occuper de vous (comprendre ne pas oublier de faire votre shampoing, de vous débroussailler les sourcils etc…), de votre moitié, (pour certaines de mes copines de leurs mini-elles qui crient si ils n’ont pas à manger et qu’on ne s’occupe pas d’eux)… Parfois tout ça nous dépasse et notre blog petit à petit, espace de repli et de bien être n’a plus la place idéale qu’il pouvait avoir autrefois quand votre petite vie était moins remplie…


Depuis peu, ma positive attitude me pousse à me dire que déjà, si je ne peux plus m’occuper de ce petit espace internet que j’aime, c’est aussi parce que ma vie est remplie et heureuse donc je ne vais pas culpabiliser de mon bonheur… Mais aussi que chaque chose a son temps et je préfère vous écrire des articles avec amour, envie que par obligation, ce que vous ressentiriez immédiatement à mon avis…

Quoi qu’il en soit et trêve de bavardages, je vous aime quand vous me laissez des commentaires qui me prouvent que vous aimez vous aussi ce petit espace internet, que mes articles vous interrogent donc vous me posez des questions, que vous me faites rire car vous êtes franchement très très drôles !!

Et parmi tous vos commentaires, il y a peu, une question m’a beaucoup interpellé et je voulais partager avec vous un ensemble de réponses concrètes pour celles qui s’interrogent comme ce(tte) charmante lecteur (rice) resté(e) anonyme (Roh vilain Google, laisse la possibilité à mes lecteurs de donner au moins leur prénom !)

J’ai écris à la fin de l’été, un article complet sur les Farines bio, article vraiment très visité ! Ce qui prouve et je suis ravie que je ne m’étais pas plantée, vous vous posez réellement la question de : Mais c’est quoi ce rayon de dingue avec toutes ces variétés ! ? Je ne vous cache pas d’ailleurs que parfois, je vais moi-même relire mon article car je ne suis plus sûre des qualités de chacune des farines de mon placard.

Et un lecteur m’a donc posé la question suivante au sujet de cet article :
« J’aimerai avoir plus d’indications  sur les index glycémiques et les meilleurs farines à utiliser dans le cadre d’un régime diabétique. Les médecins ne connaissent pas tous ces produits, la plupart des diététiciennes non plus, alors je cherche des infos ailleurs… »

Ce commentaire m’a particulièrement touché dans le sens où je cherche au maximum à communiquer une manière de cuisiner différente mais aussi parce que j’ai conscience de l’aide que cette cuisine saine peut apporter à des personnes intolérantes, allergiques, diabétiques ou atteintes de cholestérol… C’est d’ailleurs une des choses qui me manque le plus de mon travail en biocoop, aider au quotidien les personnes bouleversées dans leur alimentation.

Cette longue introduction vous explique pourquoi j’en suis arrivée à ce jour à cet article de fond :

Kesako un Indice Glycémique ? Quelles farines bio pour quel IG ?

Si certaines de mes amies sont de grandes spécialistes en matière de nutrition et d’IG, je pense notamment à Marie Chioca, et à Mély, je vais faire de mon mieux, sans rivaliser (je ne suis pas assez experte tout de même) pour vous expliquer quelques notions de base et vous renseigner sur les farines préconisées dans le cadre d’une alimentation basée sur l’IG.

Pour commencer, qu’est ce qu’un IG ou Index Glycémique ou Indice Glycémique ?

 L’indice Glycémique est une mesure utilisée pour classer les aliments selon leur capacité à élever la glycémie (= le taux de sucre) dans le sang 2 heures après leur consommation. On utilise parfois le terme « Index », plus angliciste qui toutefois est un parfait synonyme du mot Indice. Leur abréviation la plus connue sous laquelle vous les retrouverez sur de nombreux blogs et livres sur le sujet est I.G.

L’indice Glycémique est calculé en fonction d’une référence : La valeur 100 est attribuée au glucose pur 

L’Indice Glycémique d’un aliment dépend de la nature des glucides qu’il contient, de l’environnement dans lequel ces glucides se trouvent et de la transformation des glucides (l’IG du son d’avoine ne sera pas celui de la farine d’avoine, des flocons d’avoine et du pain contenant de l’avoine par exemple).

Pourquoi s’intéresser à l’Indice Glycémique d’un aliment ?

L’intérêt de l’Indice Glycémique réside dans le fait qu’il est un indicateur insulinique pour les diabétiques, un indicateur du taux de sucre nécessaire à l’effort physique, mais surtout pour tous un indicateur de régulation du poids.

En effet, lorsque l’Indice Glycémique d’un aliment est élevé, l’absorption de ses glucides par notre corps va créer une élévation très rapide de la glycémie sanguine. Le corps va alors envoyer un signal à notre pancréas qui va sécréter de l’insuline, hormone chargée de faire baisser le taux de sucre dans le sang et qui enverra  direct le sucre non consommé donc excédentaire dans nos cellules adipeuses (comprenez dans nos jolies bouées, poignées d’amour et tralalala).

Outre la dangerosité de ces aliments à IG élevé pour les diabétiques (qui pour certains doivent contrôler sans cesse leur glycémie et la réguler par injection d’insuline), il est évident qu’une consommation répétée d’aliments à IG élevé sans réel effort physique pour compenser pourrait déséquilibrer notre charge pondérale.

Avec pour risque une prise de poids majeure. Car si les aliments à IG élevés peuvent redonner du dynamisme à l’organisme et la sensation d’avoir bu deux cafés, ils ont justement le même effet que le café ! Ils vous donnent un bon coup de fouet puis un gros coup de mou ! Ce qui vous donne envie de reboire un autre café ou de remanger de nouveau, ce qui provoque bien souvent des fringales qui nous poussent de plus en plus vers des aliments très sucrés…. Le serpent qui se mord la queue !

Et si on parlait de l’IG Bas ?

Les aliments à IG Bas font élever la glycémie dans le sang de manière lente et prolongée. Cette élévation est tellement douce que notre ami le pancréas ne sécrète pas d’insuline pour compenser.

Puisque la glycémie s’élève doucement et durablement, notre corps crie famine moins rapidement, cela nous permet de tenir calmement et sans picorer jusqu’au repas suivant !

Ces aliments permettent aux diabétiques de ne pas trop s’inquiéter et d’être sereins et gourmands !
Ils permettent à chacun de manger avec une grande gourmandise sans risquer la prise de poids, et même plutôt d’aller vers un équilibre pondéral, un poids de forme.

J’insiste sur la gourmandise car les aliments à IG bas ne sont pas forcéments les légumes cuits à la vapeur ! On retrouve dans les aliments à IG Bas le chocolat noir 70%, les jus de fruits, les produits laitiers, les oléagineux, le müesli, certains sorbets etc….

Sucres lents, sucres rapides

Autrefois, nous entendions parler dans les concepts de nutrition de sucres rapides que notre corps stockait immédiatement si nous ne nous dépensions pas et de sucres lents qui nous permettaient de tenir sur la durée avec pour exemple les pâtes, le riz et les pommes de terre !

Ce concept a été peu à peu abandonné car ces indications étaient en vérité peu réalistes. Il s’avère effectivement que si les pâtes sont blanches et non complètes, leur indice glycémique est élevé ! Que le riz blanc a un Indice Glycémique aussi élevé que le sucre ! Et que les pommes de terre, selon leur mode de cuisson ont un IG particulièrement élevé ! C’est pourquoi ces aliments ne sont pas efficaces quand il s’agit de nous tenir au corps pendant plusieurs heures !

Comment calcule-t-on un IG, comment savoir si un IG est bas ?

Le calcul savant de l’IG doit réellement être réservé aux savants ! Non je plaisante… Mais je suis bien incapable de vous expliquer un calcul scientifique. Toutefois, la méthode peut être claire pour tous.
Nous considérons que le glucose pur est l’élément de référence (Pour nous européens car pour les américains, il s’agit plutôt du pain blanc) et on lui attribue le chiffre 100. On observe ensuite la courbe d’élévation de la glycémie après consommation de 50g du glucose contenu dans l’aliment étudié sur un nombre représentatif de patients. L’indice glycémique attribué à l’aliment représentera alors le pourcentage de l’effet glycémiant du saccharose.
Par exemple, un aliment à IG 60 produira 60% de l’élévation de glycémie que produit le sucre pur.
Attention, vous pouvez trouver des IG négatifs avec un signe – devant le chiffre, là c’est plutôt très bon signe si vous cherchez à perdre du poids ou à équilibrer un repas. Mais vous pouvez également trouver un IG supérieur à 100 comme pour la bière par exemple dont l’IG est 110. Ce qui signifie que l’élévation de la glycémie sera supérieure de 10% à celui du sucre pur !

Pour vous repérer, on considère en général qu’un IG inférieur à 40 est un IG très bas, qu’un IG entre 40 et 55 est un IG Moyen ou modéré. Au-delà de 55, l’IG est considéré comme élevé.

Comprendre donc qu’en dessous de 55, le corps ne sécrète pas nécessairement d’insuline. Au dessus, il peut en sécréter et faire varier votre balance.

Conseils Nutrition Santé

Attention,  l’Indice Glycémique  seul n’est pas LE repère d’une alimentation saine et équilibrée ! Il ne peut pas non plus vous garantir une perte ou prise de poids ! Par exemple, le beurre possède un IG bas. Or, consommer la plaquette de beurre ne devrait pas faire des merveilles tant pour la santé de vos artères que pour votre cholestérol. Un peu de bon sens est donc de mise ! Puisque je ne suis pas la spécialiste de cette méthode, je vous renvoie sur l’article de présentation de l’IG de Marie qui vous apportera l’ensemble des réponses aux questions que vous êtes en mesure de vous poser ainsi que des conseils pratiques, aliments à choisir, aliments favorisant la régulation etc etc…

Pour connaître l’IG des aliments, je vous renvoie à ce site particulièrement complet qui devrait répondre à une bonne partie de vos demandes.

Quoi qu’il en soit, la plupart des conseils que j’ai déjà pu vous prodiguer à travers ce blog sont et restes valables : Préférez les aliments complets (pain complet, intégral, Pâtes et Riz complet etc…), usez et abusez des fruits et légumes (dont l’IG est toujours bas) de saison et bio, variez les huiles et préférez les purées d’oléagineux au beurre et à la crème fraîche ! Mangez des fibres et pensez aux légumineuses pour une alimentation équilibrée plus végétale (les légumineuses ont un IG très bas), découvrez de nouvelles manières d’assaisonner (shoyu, gomasio, miso etc…) et pensez à variez vos farines à manger sans gluten…

Et côté Farines ?

Côté Farines ! J’en reviens donc à ma question de base : Quelles farines  sont à IG Bas ou à IG élevé ? Car vous ne vous en doutez peut être pas mais pourtant certaines farines et semoules ne sont pas nos alliées de ce côté-là !

Farines à IG très bas :

-          Farine de Lupin : IG 15
-          Farine d’Orge Mondé : IG 15 (voir note en bas de l'article)
-          Farine d’Amande (ou poudre d’amande) : IG 20
-          Farine de Noisette (ou poudre de noisette) : IG 20
-          Farine de Soja : IG 25
-          Farine de Pois Chiches : IG 35
-          Farine de Coco : IG 35
-          Farine de Lentilles : IG 35
-          Farine de Souchet : IG 35
-          Farine de Sarrasin : IG 40
-          Farine de Quinoa : IG 40
-          Farine de Seigle Intégrale : IG 40
-          Farine d’Amarante : IG 40

Farines dont je ne connais pas l’IG mais qui sont considérées comme régulatrices et permettant d’abaisser l’IG des aliments associés à la préparation : Chanvre

Nb : Rectification le 25 juin : Après un commentaire et plusieurs vérifications, il y a en effet une interrogation sur l'IG de la farine d'orge mondée. En effet, l'orge mondé cuit a un IG de 25. Le pain d'orge mondé a un IG inférieur à 35. Comme dans ces deux cas, il y a cuisson et modification, il n'est pas possible pour nous d'évaluer précisément l'IG de l'orge sec mais on peut en effet considérer au vu du pain et de la cuisson que son IG ne peut être qu'inférieur à 25. Sa transformation en farine ne pourrait excéder les 35 si on en croit les proportions habituelles. Toutefois la source utilisée originellement pour la définition de cet IG dans cet article s'avère en effet controversée. Toutes mes excuses.

Farines à IG modéré :

-          Farine de Kamut Intégrale : IG 45
-          Farine d’Epeautre Intégrale : IG 45
-          Farine de Seigle complète : IG 45
-          Farine de Blé Intégrale : IG 45
-          Farine de Petit Epeautre Intégral : IG 45
-          Farine de Fonio : IG 55

Il paraitrait également que la farine de pépins de raisins ait un IG modéré ainsi que la farine de Teff.

Farines à IG élevé :

-          Farine de Blé T110 : IG 60
             Farine d’Avoine : IG 65 (pas certaine)
-          Farine de Châtaigne : IG 65
-          Farine de Blé T80 : IG 65
-          Farine d’Epeautre T70 : IG 65
-          Farine de Maïs : IG 70
-          Farine de Millet : IG 70
-          Farine de riz complète (T110) : IG 75
-          Farine de blé T65 : IG 85
-          Farine de riz blanche : IG 95

Et pour nos copines les fécules ?
Il faut dire que la précuisson de nos copines n’est pas du tout positive de ce côté-là. Toutes ont en vérité un IG très élevé :

-          Tapioca : IG 85
-          Maïzena ou fécule de Maïs : IG 90
-          Fécule de Pomme de terre : IG 95

A savoir : Une partie de la farine peut être remplacée par du son d’Avoine ou de blé dont les IG sont de 15 !

Mais alors, on ne pourra plus jamais utiliser de fécule ?

Si c’était si simple hein ?! Eh beh non ! Je ne vous ai pas encore parlé de la Charge Glycémique !
En effet, pour calculer l’Indice Glycémique, les patients ont du ingérer 50g du glucose contenu dans l’aliment étudié ! Or, lorsque vous consommez une portion de l’aliment étudié, vous n’atteignez pas forcément ces 50g de glucose ! C’est pourquoi consommer une portion de certains aliments n’augmentera en vérité pas autant votre glycémie sanguine. La charge glycémique est donc à considérer en second point.

Pour faire court, ce n’est pas la cuillère de fécule pour faire épaissir vos crèmes desserts qui va déchainer votre insuline et vous faire prendre 5 kilos ! Par contre, il est peut être préférable de ne pas mettre 100g de fécule dans le cake que vous songiez de faire….

Et pour le sans gluten ?

Ah beh oui, là on complique bien les choses ! Si vous vous intéressez de près à la notion d’Indice Glycémique mais qu’en plus, vous avez le malheur d’être intolérante au gluten, l’exercice peut s’avérer fastidieux… Car malheureusement, les premières farines alternatives sans gluten auxquelles on pense ont un IG assez élevé telles que la farine de riz et la farine de millet. Alors quelles sont les gagnantes des deux trophées simultanés (sans gluten + IG bas)?

-          . La farine de Lupin est la winneuse avec un IG de 15 et sans aucune trace de gluten
-          . La farine de soja obtient la deuxième marche du podium avec un IG de 25
-          . Ensuite se battent pour la troisième place la farine de coco, de pois chiches, de lentilles et de souchet avec un IG 35.
-          . On trouvera ensuite avec un IG 40 : la farine d’amarante, de quinoa et de sarrasin
-          . Avec un IG 45 : le petit épeautre intégral pour les intolérants au gluten mais pas les allergiques car il y a tout de même un petit peu de gluten !
-         .  Et avec un IG 55 : Le fonio !
-        .   Et enfin je ne saurai où classer le chanvre et le pépins de raisins… mais elles fonctionnent dans ce sens là!

On évitera donc la farine de millet et la farine de riz qu’on utilisera en petites quantités, ainsi que la châtaigne et le maïs là aussi en plus petites quantités.

On notera tout de même qu’il existe donc 12 farines sans gluten à IG bas alors qui a dit que c’était pénible de concilier les deux ?!

Pour le sucré vous préférerez : la farine de souchet au bon goût d’amande amère et la farine de pépins de raisins en version crue. Vous utiliserez le lupin pour remplacer en plus les œufs (magnifique non sans œufs et sans gluten et à IG très bas !). Vous utiliserez la délicieuse farine de coco au bon goût des îles, le petit épeautre pour des versions rustiques et vous oserez le sarrasin !

Pour le salé, vous préférerez : la farine de pois chiches, de quinoa, de soja, de fonio, de chanvre, de lentilles et de sarrasin et pour un goût moins prononcé, si vous le pouvez, vous intégrerez du petit épeautre intégral.


Et pour les ingrédients bio ?

Pour le plaisir, j’ai pensé à vous et je me suis dit que vous aimeriez bien avoir une petite liste non exhaustive des ingrédients bizarroïdes que l’on trouve en Bio et de leur IG ! Je me suis donc basée sur le Dit-Ko bio et je vous en donne donc la liste version IG :

Ail : IG 30
Algues : IG 15
Amandes :IG 15
Chocolat 70% : IG 25
Citron : IG 20
Cramberries : IG 45
Crème de soja ou soja cuisine : IG 20
Epices et aromates : IG 5
Flocons d’Avoine : IG 40
Fruits séchés : abricots : IG 35 ; dattes : IG 70 ; figues : IG 40 ; Raisins : IG : 65
Gingembre : IG 15
Gomasio : IG 35
Huiles : IG 0
Lait d’Amande : IG 30
Lait d’Avoine : IG 30
Lait de Coco : IG 40
Lait de Soja : IG 30
Lait de Riz : IG 85
Lentilles : vertes : IG 25 / Corail : IG 30
Lin (graines) : IG 35
Moutarde : IG 35
Œufs : IG 0
Poudre d’Amande : IG 20
Purée d’Amande complète: IG 25
Purée d’Amande blanche : IG 35
Purée de Cacahuète : IG 25
Purée de Cajou : IG 30
Purée de Noisette : IG 25
Purée de Sésame : IG 40
Rapadura ou Sucre complet : IG 70
Riz Sauvage : IG 35
Riz basmati complet : IG 45
Sauce soja ou Shoyu : IG 0
Sirop d’Agave : IG 15
Sirop d’Erable : IG 65
Sirop de Maïs : IG 115
Sirop de Riz : IG 100
Sucre de canne blond : IG 70
Sucre de canne roux : IG 70
Sucre de canne brun : IG 70
Tofu ferme :IG 15
Tofu soyeux : IG 15
Yaourt Soja : IG 20

J’espère que ce tour d’horizon vous aura donné des pistes de compréhension et aura répondu à la question que l’on m’avait posé…

Quelques liens pour poursuivre votre réflexion :

-          Wikipédia
-          Marie Chioca
-          Méthode Montignac
Les infos du jour :

Je suis très très heureuse de vous annoncer que j’ai été sélectionnée au concours SaveursDurables dont j’ai déjà beaucoup parlé sur ce blog ! Je suis un brin fière car ce n’est pas une recette mais DEUX qui ont été sélectionnées par les membres du jury qui cette année sont Déborah Brown Pivain, la chef du Restaurant Végan Gentle Gourmet, Sébastien Kardinal, notre chef connu du guide de survie végétalien à Paris VG Zone, notre bien aimée bloggueuse reconnue Cléa de Cléa cuisine et enfin la gagnante de la catégorie dessert de 2011, CélineMénetrier dont j’adore l’univers et que j’ai eu grand plaisir à rencontrer sur la dernière finale.

Si vous voulez voir ma recette de plat, elle est ici : PLAT
Si vous voulez voir ma recette de dessert, la voici : DESSERT

Si vous êtes de Paris ou de passage sur Paris, n'hésitez pas à vous rendre à la journée Saveurs Durables, je serai très heureuse de pouvoir rencontrer mes lecteurs en vrai!





Enfin, je suis désolée de vous annoncer que oui, depuis un moment ma Newsletter connait un grave dérèglement et ne fonctionne pas. J’essaie d’y remédier afin que vous puissiez vous inscrire et de nouveau me suivre ! N’hésitez pas autrement à me suivre sur Facebook, Twitter ou encore Hellocoton

42 commentaires:

  1. oh lala, comme il me parle ton article. D'abord sur le fait de ne pas publier souvent, puis je me reconnais totalement quand tu dis "C’est d’ailleurs une des choses qui me manque le plus de mon travail en biocoop, aider au quotidien les personnes bouleversées dans leur alimentation", je bosse en magasin bio et heuresement qu'il y a ces echanges avec les clients demunis face à une modification de leur alimentation, ils repartent un peu moins desarmés et reviennent partager leur experience et prendre de nouveaux conseils.
    Par aileurs, j'utilise regulierement de la farine d'avoine dans mes gateaux et pates à tarte,que j'aime beaucoup pour son côté "rustique" mais je ne la vois pas dans ton article. Si tu trouve l'info de son IG je suis preneuse.
    Merci pour tes articles, c'est toujours un plaisir de te lire, et il vaut mieux peu mais de bonne qualité!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je me souviens bien Emilie que tu travailles en magasin bio toi aussi... et comme tu dis ces échanges c'est ce qui rend sympa le travail un peu rébarbatif ou qui compense les clients pas aimables... Si j'ai noté la farine d'Avoine tu ne l'as pas vu héhé... a priori un IG 65 mais je n'ai pas trouvé de renseignements fiables à 100% a priori elle aurait un IG élevée. A compenser avec une partie de son d'avoine et ça pourait le faire... Merci pour ton commentaire qui me touche!

      Supprimer
    2. Bonjour, bon je m'incruste 10 mois après la parution du post, mais ça veut dire qu'il est toujours d'actualité !! Je cherchais des infos sur la farine de Kamut et voilà que je découvre ce blog de cuisine. Je vais aller faire un petit tour pour en savoir plus ! Sinon, je mange selon la méthode Montignac et donc IG bas. Du coup, je commence à pas mal cernier les IG des aliments... pas facile, mais ça vient :) Du coup, la farine d'avoine a une IG de 50 environ. C'est pas la pire, mais pas la meilleure non plus. Le son d'avoine est à 15 quant à lui. A très bientôt et merci pour ce post hyper détaillé :)

      Supprimer
  2. Très joli article qui complète bien l'article de Christine Calvet "IG bas et intolérances alimentaires" publié sur Manger autrement il y a quelques semaines http://www.manger-autrement.fr/index.php/intolerances-alimentaires/articles/150-index-glycemique-et-intolerances-alimentaires
    J'en ai profité pour le partager à la fin du dit billet ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Carinne, c'est trop gentil à toi!!

      Supprimer
  3. Bonjour

    Vraiment super ! C'est la première fois que je trouve un article aussi complet sur l'IG des farines et des produits bio. Et vous donnez aussi d'autres détails intéressants. Je ne manquerai pas de fréquenter votre blog...
    Merci merci !
    Eliane

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Eliane! Je suis ravie que cet article puisse vous servir et présente un intérêt pour vous. Au plaisir de vous revoir sur mon petit espace bloggesque...

      Supprimer
  4. très utile cet article ( qui me conforte dans mon amour du lupin...du concours saveurs durables précédent) pour les anglophones il y a ce site http://www.glycemicindex.com/index.php ....et à bientôt rue de Paradis!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Eve! :-) Ravie de te revoir très vite! Et merci pour le partage en Anglais moi qui ne suis pas très anglophone...

      Supprimer
    2. tu m'as fais peur avec l'IG de la bière.ailleurs c'est 66..
      http://www.glycemicindex.com/foodSearch.php?num=512&ak=detail

      sinon, j'aurais été forcée d'avaler des cacahuètes en plus pour faire baisser l'indice moyen...

      Supprimer
    3. Oui pour information j'ai trouvé systématique un IG entre 110 et 115 mais ce qui va faire varier sera plutôt la Charge Glycémique. Un peu comme notre pote le potimarron. En quantité raisonnable, il n'y a pas d'effet glycémique impressionnant car la quantité de glucides pur est seulement de 5%... Bref, un repas à la bière non pas forcément, mais un apéritif à la bière oui! Et ça me rassure car je suis grande amatrice également...

      Supprimer
    4. Et oui mamapasta, je confirme, la bière a bien un IG de 110... mais bon, comme dit Noémie, si c'est de temps en temps :) faut pas se priver de tout non plus ! Et pas mal l'idée de compenser avec les cacahuettes :p

      Supprimer
  5. Bravo pour ta jolie recette et d'avoir gagné ! Belle présentation et tout et cette sauce, OMG ♥
    Contente de t'avoir revue, je t'ai bien bombardée aussi, je t'enverrai ça par mail :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec grand plaisir Laura!! Moi aussi ravie d'avoir revue ta bouille! Pour le mail lechantdescerisesagitees@hotmail.fr

      Supprimer
  6. Je crois que mon commentaire n'a jamais été envoyé....me revoilà donc quelques mois plus tard pour t'en remettre un.
    Ton article est vraiment génial, comme toujours. En plus de ton article sur les farines et leur utilisation tu nous offres maintenant un nouvel article sur les farines et leur IG, on va finir par t'appeler princesse farine méfie-toi !
    Je viens d'ailleurs d'ajouter un lien sur ma prochaine recette pour ceux qui cherchent des explications sur les IG (parce que t'as déjà fait tout le boulot et parce que tu l'expliques bien mieux que moi !).
    Plein de bises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh c'est trop génial d'insister pour commenter... J'avoue que depuis a derniere mise à jour de mon blog, beaucoup ont des difficultés pour commenter... a tel point que mes commentaires ont été divisés par trois environ... :-( c'est comme ça que veux tu!! En tout cas le nom de princesse farine me fait rire! Je suis ravie que cela renseigne beaucoup de monde, et ton référencement les aide également! Donc merci!

      Supprimer
  7. Je découvre ton blog tout à fait par hasard sur le blog "la tarterie de Béné"... Quelle jolie surprise ! Et je viens de lire ton article très intéressant, très bien renseigné ! Moi qui tournais presque exclusivement avec les farines d'orge mondé et soja en IG très bas, je vais pouvoir étendre mes petits essais culinaires ! Merci à toi !!! Je repasserai très prochainement lire d'autres articles...
    Cath

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie de t'avoir été utile et de t'accueillir sur mon blog... Bienvenue à toi!

      Supprimer
  8. Coucou Noémie,
    Je voulais te faire un coucou, tu m'as devancée ! ^^ Je te suis de loin depuis un petit moment et je ne m'étais pas encore manifestée. L'erreur est réparée ! :))
    Sache de cet article, je le site mainte et mainte fois dans mes articles à venir. En effet, je me tourne vers une alimentation à IG Bas et je le trouve très clair, bien construit, du coup, quand je parle IG Bas sur mon blog, je le cite en référence. :) Je te remercie donc pour la qualité de ton blog. Je t'embrasse,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Lili pour ce message si gentil et pour ton referencement! Bises. Noemie

      Supprimer
  9. Bonjour,

    Super article ! C'est la première fois que je trouve l'ig de la farine d'orge mondé mais je suis surprise qu'il soit moins élevé que celui de l'orge mondé. Du coup je me dis que l'échelle d'ig est peut-être différente de celle dont j'ai l'habitude. Tu veux bien nous donner ta source pour cet ig ? Merci d'avance !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Nat, je m'excuse en effet. Après vérification de mes sources, une erreur s'est glissée dans mon article. On considère que cette farine a un IG bas voir très bas car le pain à l'orge mondé a un indice glycémique inférieur à 35 et l'orge cuit a un IG de 25. Comme il y a modification dans les deux cas, par la cuisson, il est donc difficile d'évaluer l'IG même de cette farine mais on supposera dès lors qu'il ne peut être qu'inférieur à 35

      Supprimer
  10. bjr, je découvre ce blog,et j'ai appris plein de choses sur l'ig des farines etant diabétique,je recherche des recettes de desserts,pourriez vous m'aider à trouver un site dans ce sens avec mes remerciements

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Je suis ravie que cet article ait pu vous etre utile... c'est ce que je cherche en ecrivant mes articles, aider des personnes qui ne peuvent plus manger comme ils veulent mais qui sont gourmands!!
      Le meilleur blog pour la cuisine a ig bas est celui de marie Chioca, Saines Gourmandises. A bientot je le souhaite

      Supprimer
  11. Bonjour,

    Je ne supporte pas la farine de blé intégrale, de même que le son pou l'avoine en grosse quantité. C'est irritation du colon et ballonnements assurés. J'ai essayé la farine T. 80 et ça passe plutôt bien. Mais l'IG est élevé ! y-a-t'il un meilleur compromis pour les intestins sensibles ? Merci d'avance

    Aurélie

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour Aurélie,

    Vu ce que tu me décris, je dirai à priori que tu ne supportes pas trop les fibres. Il est vrai que pour certains d'entre nous, il faut un long travail alimentaire avant de pouvoir se réapproprier un régime riche en fibres. Est ce que tu connais des difficultés similaires avec les légumineuses (pois chiches, lentilles, haricots secs)? Et qu'en est-il des fruits et légumes crus particulièrement les légumes verts? Si tu recherches quelque chose de doux et qui soit à indice glycémique modéré, dans ton cas, côté céréales je pencherai pour de la farine de petit épeautre complet (à essayer, il se peut que tu la tolère un peu mieux), ou de la farine de kamut complète, essaye le seigle complet également. Après le mieux pour toi (mais attentions elles sont sans gluten et il faudra donc faire attention dans la levée des cakes et gâteaux à peut-être la mélanger un peu aux farines précédentes que je viens de te citer) sera la farine de quinoa, la farine de sarrasin, la farine de lupin, et de coco. Enfin n'hésites pas pour tes gâteaux et cakes sucrées à utiliser de la poudre d'amande, de noisette, en remplacement de la farine qui contiennent en plus de ça de très bons lipides utiles à la bonne élimination du corps... Si tu entreprends un jour de solutionner ces soucis alimentaires, des professionnels tels que les naturopathes ou nutrithérapeutes sont des professionnels à l'écoute et pratique une médecine naturelle par l'alimentation et les plantes. Belle continuation à toi et j'espère que tu trouveras plein d'idées ici avec ces farines!

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour !
    Pour info si cela peut vous aider, on trouve en magasin bio de la crème d'orge qui remplace à merveille la fécule avec un IG bas. Nous l'utilisons souvent dans nos recettes sur ABCvosIG. Essayez, vous verrez, c'est vraiment très bien !
    Je me suis inscrite à ta news Noémie pour ne pas en perdre une miette ! ☺

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour cette inscription et de ce bon conseil! :-)

      Supprimer
    2. Avec plaisir Noémie : on partage nos bonnes idées, c'est l'essentiel !

      Supprimer
  14. Bonjour,
    concernant la farine d'avoine, j'ai trouvé ce lien :
    http://www.coeurdenature.fr/astuce/decouvrez-les-bienfaits-de-la-farine-d-avoine
    IG 40 ce serait formidable.
    bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  15. L'article est de Mely, je pense qu'il est fiable donc ce serait en effet une bonne nouvelle...

    RépondreSupprimer
  16. Je suis étonnée que la farine d'avoine ait un IG40 alors que l'avoine à l'origine a cet IG.
    La transformation fait toujours un peu grimper l'aliment.

    RépondreSupprimer
  17. En effet DOG a l'origine j'avais indique IG 65. Pour moi la transformation devrait augmenter l'ig de l'aliment. Il faudrait demander a Mely la source de cette information! Car je la connais plutôt serieuse sur le sujet

    RépondreSupprimer
  18. Oui, ce serait intéressant de savoir. En tout cas c'est une farine que nous avons mise de côté mais nous en avons tellement d'autres à disposition que ce n'est pas bien grave ! Je crois que je dois avoir une dizaine de variétés différentes dans mes placards ! ☺

    RépondreSupprimer
  19. Bjr, contente d'avoir pu enfin trouver les renseignements sur les farines :) je commence a m'intéresser a ces aliment a IG bas Car ma fille est diabétique type 1. Je ne trouve pas bcp d'aide au niveau recette pour le moment , mais tu mas bien aider :) et j'aurais voulu savoir quel est la différence entre la farine de seigle et la farine semi complète de seigle ? Et farine de blé complète et semi complète ? Peut tu me renseigner a se sujet :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour! Excuse moi pour le retard de ma réponse... On va dire que ma vie est plutôt palpitante en ce moment... Je te renvoie vers cet article qui précédait celui que tu viens de lire : http://www.lechantdescerisesagitees.fr/2012/07/farines-en-folie.html! Il t'expliquera donc cette différence que tu évoques. Pour simplifier l'explication la farine semi complète de seigle est une "sous catégorie" de la farine de seigle... Il s'agit de son "type" soit de l'épaisseur de sa mouture... Moins le grain est séparé de son écorce, moins le céréale a un IG élevé. Lis mon article et il t'expliquera tout! Bonne journée!

      Supprimer
  20. Cc, je ne sais pas si mon message précédent est passer :( je m'intéresse a c aliment a IG bas car ma fille a le diabète de type 1. Je voulais être renseigner sur la différence entre farine complète et semi complète de seigle et la farine de blé complète. Merci d'avance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour! Excuse moi pour le retard de ma réponse... On va dire que ma vie est plutôt palpitante en ce moment... Je te renvoie vers cet article qui précédait celui que tu viens de lire : http://www.lechantdescerisesagitees.fr/2012/07/farines-en-folie.html! Il t'expliquera donc cette différence que tu évoques. Pour simplifier l'explication la farine semi complète de seigle est une "sous catégorie" de la farine de seigle... Il s'agit de son "type" soit de l'épaisseur de sa mouture... Moins le grain est séparé de son écorce, moins le céréale a un IG élevé. Lis mon article et il t'expliquera tout! Bonne journée!

      Supprimer
  21. Article passionnant, merci ! :) j'adore les pains aux farines de petit épeautre, Kamut ou seigle intégral mais... Aie aie la digestion ! :( je suis toujours très ballonée ensuite pendant des jours... :( Pas vous ? Quelqu'un à une technique pour allier IG bas et digestibilité :) ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Efna! Ton rapport IG Bas et digestibilité est à mon sens un peu erroné... Ce n'est pas l'indice glycémique faible qui t'empêchera de digérer... Toutefois, il faut bien réaliser oui qu'un IG bas implique une alimentation extrêmement riche en fibres solubles et insolubles... Et qu'elles peuvent modifier le fonctionnement du transit intestinal... Elles vont devenir complexes à digérer en fonction du moment où elles sont consommées mais également de l'association avec les légumes et fruits crus et des matières grasses... Pour simplifier les choses disons que les repas doivent toujours commencer par du cru (crudités, jus de légumes frais, soupes froides...), avoir un bon apport en légumes crus ou cuits, un bon apport en lipides (huiles insaturées) et surtout ne pas finir par du cru type fruits, ce qui créerait une fermentation désagréable et des ballonnements... Après si malgré cela, la digestion reste compliquée, on peut boire au cours du repas une cuillère à café de vinaigre de cidre dans de l'eau, ce qui soulage assez efficacement et n'a pas de goût, cuire les légumineuses avec de la sarriette (biologique) qui rend les légumineuses digestes ou avec un morceau d'algue kombu royale qui a les mêmes propriétés... J'espère que tout cela t'aidera. Bonne journée

      Supprimer
  22. Peux-tu nous parler de l'IG du miel ?
    Catherine

    RépondreSupprimer
  23. Peux-tu nous parler de l'IG du miel ?
    Merci

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à me contacter personnellement à l'adresse lechantdescerisesagitees@hotmail.fr si vous souhaitez une réponse directe! A bientôt

Imprimez cet article