dimanche 25 janvier 2015

Ma bibliothèque végan de Marie Laforêt

Depuis que j'ai débuté ce blog, il y a de ça presque 4 ans, j'ai plus que côtoyé la cuisine végétalienne. Je n'ai cessé d'en parler ou d'en faire son apogée, surtout quand on parlait d'intolérance alimentaire telle que celle du lactose, quand on parlait de pâtisserie légère et digeste, mais aussi quand j'ai parlé de cure détox, car il y a souvent pas plus sain et gourmand qu'une assiette végane! J'en parle aussi à mes élèves (cours de cuisine), car pour moi, elle est d'une richesse et d'une gourmandise illimitée...

On pourrait rajouter à ça toute l'éthique que cela comprend évidemment : protection de l'environnement, protection de la santé et surtout protection des êtres vivants! Alors, sans heurter qui que ce soit sur le sujet, je dirai aujourd'hui que de plus en plus de personnes cherchent à se nourrir plus sainement, à connaître l'origine des produits de leurs assiettes, et à recomposer des assiettes végétariennes car ils ont conscience que la surconsommation de produits d'origine animale peut être néfaste pour leur santé, pour l'environnement mais également que si ils souhaitent le faire, ils préfèrent opter pour un choix en conscience qu'un choix à défaut! Et ces avancées que je constate au quotidien me remplissent de joie! Et voir en effet quelques très beaux livres de cuisine végétarienne des éditions La Plage telles que "Veggie" de Cléa ou "Vegan" de Marie Laforêt traîner sur les étagères de mes amies omnivores ferai à leurs auteures, je pense si je ne me trompe pas, vraiment plaisir! C'est comme une petite révolution pour un monde meilleur qui est en marche!

dimanche 18 janvier 2015

Si vous saviez ce que je vous souhaite!! Un maffé aux patates douces


Ah... Si vous saviez ce que je vous souhaite pour 2015!
Je vous souhaite tellement, tellement que mes mots s'emmêlent et s'emballent...
Tellement que ça déraille... et que ça se chamboule dans ma tête, avec tout plein d'émotions!

De la joie et de l'amour, parce que c'est ça que j'ai envie de vous transmettre, mais aussi de la colère et de la révolte parce que j'aimerai que tout soit plus beau... de la douceur aussi, car au final la colère n'a jamais rien résolu! Et puis du rire, car j'ai toujours envie de rire, de blaguer, de me marrer, de taquiner et que je le ferai résolument toujours, tant qu'il me le sera possible!

Alors voilà ce que je vous souhaite, vous qui prenez toujours du temps pour me lire, que ce soit le lecteur assidu et passionné, celui qui plonge le nez direct sur la recette ou celui qui veut absolument comprendre ce qu'est le bio, celui qui veut juste rigoler en me lisant, ou celui qui fait tout à la fois, vous tous :


mercredi 17 décembre 2014

Du chocolat, du chocolat, on veut du chocolat!

Allez vas-y, tartine moi de chocolat !! J’en veux partouuuuuttt !! Sur le nez, sur la moustache, le front ! Je veux un maquillage en chocolat ouiiiii, je veux des taches léopard ouuuuais…. Ah non arrête, arrête, arrrrrrggghhhh, ça y est, je fais une overdose de chocolat… Arrête j’te dis, il se passe un truc pas normal, j’te jure, oh mais qu’est ce que j’ai fait à l’univers pour qu’il m’arrive ça….

Beh alors qu’est ce qu’il t’arrive princesse choco-cerise ?

J’aime plus le chocolat….

Hein ?

Bah je te jure, j’y arrive plus, ça me rend presque malade, genre ça me fait pas envie… Fais quelque chose steuplè… Appelle un médecin, ou un sorcier, ce que tu veux !

Bah chérie, c’est plutôt un cadeau non ça ? Fini, t’as plus besoin de ta portion cacao…

Hein ? Mais ça va pas la tête ? Oh et ohhhhh ! On parle de chocolat tout de même !

vendredi 5 décembre 2014

Soyez Candidat! Aimez le défi!

Il fait froid, il pleut, l'occasion idéale pour se mettre derrière les fourneaux, bien se réchauffer le four allumé au maximum, les poêles qui crépitent, les cocottes qui clapotent! En plus d'avoir chaud, on en ferait même de la musique, si peu qu'on ait la chance d'avoir une cheminée qui crépite!

Coincés chez vous, là vous n'avez aucune excuse, oui aucune! Non non non!
Aucune excuse de ne pas participer au fabuleux concours Saveurs Durables!
Quoi vous ne connaissez pas Saveurs Durables? Eh bah voilà encore une belle occasion d'utiliser le Web alors que oui, il n'y a rien à faire dehors sous la pluie!

Saveurs durables c'est LE concours culinaire ouvert aux professionnels et aux amateurs (bloggueurs ou non) qui défend la cuisine biologique, locale et éthique! En respectant le circuit court, au maximum les produits naturels et en vous creusant la tête pour une recette végétale, vous pourrez proposer vos recettes à ce concours avant le 15 décembre (vite, vite, vite) et donc tenter votre chance de rencontrer des supers amateurs talentueux, des bloggueurs très chouettes et aussi bien évidemment de gagner entre autre des superbes livres des éditions La Plage, du matériel de cuisson basse température Warmcook et des produits crus de Keimling! Des partenaires au top!

dimanche 2 novembre 2014

A Périgueux, ils créent pas des événements à la noix!


Au début de l'été, j'ai eu le plaisir de recevoir un très gentil mail me proposant de participer à un événement bien alléchant! Petit tour fait du mail et du lien joint, et gros gros sourire à la clé!


Comment rater un si bel événement?! C'était bien inconcevable.
Forcément, on y parle cuisine, ça c'est déjà plutôt un bon point!
Ensuite le thème général de l'année c'est l'Italie et pas n'importe laquelle Italie, celle de Parme!
Dans mon petit cœur de petite fille d'italienne, ça fait boum boum...
Le fond qui va marquer l'événement, c'est aussi le bio, le bon, le sain, le local et la question végétarienne...
Wahou mais je rêve non?!
Et quand on regarde le programme et qu'on voit que toute la ville s'y met pour faire la fête : restaurateurs, bibliothèque, cinéma, théâtre... Là, en tant qu'organisatrice de festival, je salue grandement!
Et pour évidemment ne pas gâcher le tableau, ce joli très joli événement se passe dans une région qui fait briller mes grands yeux car c'est plein de vieilles pierres, de jolies forêts, de belles couleurs d'automne et que là bas, tu as des forêts remplies de châtaignes, de noix, de truffe... et de cèpes!

mercredi 22 octobre 2014

Eloge de la garrigue


Il était grand temps de revenir sur cet espace...
Certains commençaient à se demander ce que je pouvais bien faire…
Car en effet, même si les plus au fait, savent que septembre c’est mon mois de vacances (le plaisir de ne pas faire comme les autres…), là arrivé mi-octobre, ça suffisait de chômer ! Eh oh t’es où toi ? Tu t’es perdue au milieu de tes cerisiers m’a-t-on lancé très discrètement !

Alors voilà, je suis là… Le grand retour !
Et comme c’est encore un peu les vacances dans ma tête (autant faire durer le plus longtemps possible les bénéfices de ces chouettes moments), j’avais envie de vous parler de garrigue…

Bah oui, je pense à vous qui habitez des pays tout gris, où le ciel pleure ou boude une bonne partie de l’année… Où il est plus courant de sauter dans les flaques que de bénéficier de vitamine D au mois d’octobre (vitamine D = soleil… histoire de suivre), où il est presque vital de pratiquer la luminothérapie et la chromothérapie si on n’a pas envie de se cacher en dessous d’une couette et de cuisiner des muffins et des crèmes au chocolat tout l’hiver… (quoi que c’est plutôt bien les crèmes au chocolat non ?)… 

dimanche 13 juillet 2014

Je suis Chocovore – ou le récit d’une gourmande compulsive

Je me revois devant le placard chez mes parents entre mes 12 et 15 ans, face à cette énorme tablette de chocolat noir que ma mère achetait – noir parce qu’au lait c’est trop sucré

La fameuse énorme tablette de chocolat à 10 barres où on se servait par 2 barres à la fois avec mon frère, et même que pour le même goûter on en reprenait (2 fois 2... calculez pas le nombre de grammes, ça ferait mal...)!! Ah bah il est beau le temps d’ado où on pouvait tout engloutir sans prendre de poids (ou du moins un dixième de ce qu'on prendrait maintenant…)

A l’époque, je m’amusais des tentatives de ma mère qui essayait de me faire manger des fruits dans mes biscuits, parce que c’était un peu plus "sain"… genre des petites « barquettes » à la confiture... et moi qui la regardait « il est où le chocolat? »… La fourberie était de mise car elle m'achetait des fruits séchés et des pim's... Et elle avait gagné face à mon ignorance, certes je consommais du sucre mais quelques vitamines!

Imprimez cet article