dimanche 19 janvier 2014

Ces bonheurs simples...

Je ne sais pas vous mais moi, le mois de Janvier me laisse toujours perplexe…
Je suis à la fois morose, déçue, énervée, agacée et capable de m’émerveiller et de démarrer de beaux projets et lancer de belles idées…

Il y a ce temps pourri, tout gris devant ma fenêtre, ce moment où je me dis qu’il est temps de se remettre en question, de réfléchir : Qu’est ce qu’il s’est passé en 2013 ? Pour mieux repartir en 2014… Et puis j’espère secrètement qu’il m’arrive des choses ultra positives et finalement l'année passe et  le mois de novembre arrive…. bon allez l’univers là il reste 30 jours sois sympa avec moi non ?

Après je me demande si il y a pas des années avec et des années sans… Genre l’année où tu rencontres ton amoureux, où tu trouves ton travail, où il fait beau.. et l’année pourrie où tu perds ton boulot, ton pseudo amoureux, et où tu te mets à tricoter des pulls… (je n'ai rien contre le tricot j'ai moi même quelques écharpes de mon génie dans mon armoire)...


Sauf que si le monde était si noir si blanc, on serait bien embarrassés et on deviendrait fatalistes… Non il s’agit surtout d’un état d’esprit. Certes, parfois la vie n’est pas franchement marrante, c’est certainement pour cette raison qu’on en profite vraiment lorsqu’elle l’est… Mais chaque journée a son lot de petits bonheurs qui passent parfois totalement inaperçus parce que nous ne savons plus ouvrir les yeux…


C’est pourquoi pour chasser la morosité du mois de janvier j’ai lu CET article et ai décidé de pratiquer pendant tout le mois de janvier ce petit exercice au  bonheur. Je vous dirai le bilan, mais quoi qu’il en soit pour l’instant je me sens les fesses entre deux chaises car certes beaucoup de choses me contrarient mais aussi beaucoup de jolies choses au quotidien viennent apaiser ces contrariétés…

A ça il faut rajouter que je prépare des bons petits plats et que je poursuis le défi burger du petit prince, et ça donne un sacré sourire…

Un tout petit paragraphe sur le burger du jour : Il est beau, bon et coloré. Il est tout végétal. Il est aussi à IG Bas et donc tout léger pour la ligne. Il permet de faire le plein de légumineuses sans inconvénients de digestion car il y a plein de très bonnes épices positives pour le ventre dedans ! Il y a du curcuma frais, si vous n’en trouvez pas, ce n’est pas grave mais le jour où vous en trouvez, jetez vous dessus, vous ne verrez plus jamais le curcuma du même œil… Toutes les épices se trouvent facilement en magasin bio et je vous en voudrai pas si vous en enlevez quelques unes !

Pourquoi ce burger est « indien » : Les lentilles et les pois chiches composent de nombreux mets indiens végétariens. Le pain est assez plat (peu de gluten dans la farine) pour rappeler les chapatis et les naans ces pains plats typiquement indiens. La sauce est préparée à base d’épices et de coco qu’on trouve dans de nombreux curry indiens ! L’accompagnement est à base de pommes de terre et de chou fleur qu’on retrouve également dans de nombreux curry et spécialités indiennes.

Dernier petit mot : Un Graaaaaaannnnnd Merci à mon amie Célya grâce à qui vous aurez le plaisir de constater quelques améliorations sur le blog : Pouvoir survoler sur la page d’accueil l’ensemble des derniers articles (choses que j’essayais de faire en vain depuis un moment) et réception de la nouvelle newsletter si tout va bien (inutile de vous réinscrire, nous avons transféré les adresses mails sur notre nouvelle plateforme de newsletter… Par contre si les nouveaux lecteurs veulent la recevoir, en haut à droite du blog, entrez votre adresse mail) ! Celya, tu es mon héros ! Et c’est peu dire vu que je ne compte plus le nombre de lecteurs qui sont venus vers moi désespérés de ne plus rien recevoir depuis novembre 2012 (j’en ai même honte de marquer la date…)



Indian Veggie Burger et ses wedges chou fleur pomme de terres
Pour 6 personnes
Temps de Préparation : 45 minutes
Temps de Repos : 1h30
Temps de Cuisson : 1h20
Coût de la Recette : 6€ environ soit 1€ par personne
Niveau de la Préparation : Intermédiaire
Matériel spécifique : Mini mixeur, râpe fine ou presse-ail, mortier ou moulin à épices
Régime Spécifique : Végétalien, Végétarien, Sans Lactose, Sans Œufs, Recette à IG Bas (hors pommes de terres cuites)

Conseil : Préparer les pains la veille

Ingrédients :

Pains plats à la farine de pois chiche (6 pains plats)
220g de farine de blé intégrale
250g de farine de pois chiche
15cl de lait de coco
10cl d’eau tiède
20g de levure fraîche de boulanger
2CS d’huile de colza (ou autre huile de votre choix)
Graines de nigelle (ou graines de sésame blond ou noir)
3/4cc de sel

Steaks végétariens de lentilles (6 steaks moyens)
200g de lentilles vertes
1 oignon
2 gousses d’ail
1 feuille de laurier
2 clous de girofle
1cc de coriandre en graines
2 cc de concentré de tomate
1cc de poivre de sichuan (ou autre poivre parfumé mais plutôt doux) entier
4CS de farine de lentilles vertes
1/3 cc de fenugrec en poudre
1cc de fleur de sel

Sauce curry-coco (pour les burgers et les frites)
10cl de crème de coco (ou lait de coco très épais)
100g de yaourt de soja
5cm de curcuma frais (à défaut 1cc de curcuma en poudre)
5cm de gingembre frais
1 belle gousse d’ail
3 piments cerises frais (ou autre piment frais mi-fort de votre choix )
1cc de nigelle (cumin noir ou à défaut cumin simple)
1cc de paprika doux
12 très belles feuilles de céleri branche

Wedges de pommes de terre et chou fleur
6-8 pommes de terre de taille moyenne
1 petit chou fleur
Huile d’olive
Paprika
Curry doux ou mélange d’épices orientales

Préparation des pains burgers :
1) Délayer la levure fraîche dans 10cl d’eau tiède. Laisser poser 10 minutes
2) Faire tiédir le lait de coco (surtout si il présente un aspect moitié solide/moitié liquide)
3) Mélanger les farines et le sel. Verser l’huile au centre et mélanger de nouveau
4) Ajouter le lait de coco tiède. Puis la levure délayée. Incorporer à la farine jusqu’à obtenir une boule de pâte sèche que vous pétrirez 2 minutes. Ne pétrissez pas trop car la farine de pois chiches colle et ça pourrait légèrement vous énerver (oui j’ai pitié de vous…)
5) Laisser poser dans un endroit chaud pendant 1h sous un torchon chaud et humide. La boule va gonfler (ne vous attendez pas à avoir une boule de 3 fois la taille comme cela peut arriver d’habitude. La farine étant sans gluten, son développement sera toujours limité)
6) Pétrir quelques minutes puis séparer la boule en 6 petites boules que vous aplatirez entre les paumes de vos mains (faites des petits pains car c’est une farine assez dense). Déposer sur une plaque de cuisson. Couvrir avec un chiffon humide et laisser reposer 30 minutes de plus.
7) Enfourner à four chaud thermostat 200° pendant 15 minutes. Laisser reposer sur une grille. Attendre le complet refroidissement avant de couper très délicatement le chapeau.

Préparation des steaks :
Si vous optez pour une cuisson des lentilles sans pré-trempage, prévoir 45 minutes de cuisson. Si vous préparez vos pains la veille, profitez en pour faire tremper vos lentilles, vous y gagnerez en digestion et en temps de cuisson.
1) Dans une cocotte (en fonte de préférence), verser les lentilles rincées. Couper un oignon en quartiers et ajouter. Couper deux gousses d’ail et ajouter. Ajouter une cuillère à café de graines de coriandre moulues fraîchement (au mortier ou au moulin à épices), une cuillère à café de poivre de Sichuan moulue fraîchement, deux clous de girofle et la feuille de laurier. Ajouter également les deux cuillères à café de concentré de tomates. Couvrir de deux fois le volume d’eau des lentilles. Fermer la cocotte avec son couvercle et laisser cuire (30 minutes avec trempage 45 minutes sans trempage) à feu doux. Vérifier régulièrement la cuisson des lentilles et ajouter un petit verre d’eau si nécessaire pour poursuivre la cuisson jusqu’à ce que les lentilles soient tendres.  Pour finir la cuisson, enlever le couvercle, mettre le feu plus fort jusqu’à ce que l’eau s’évapore complètement. Laisser tiédir.
2) Dans un saladier, déposer les lentilles. Ajouter la farine de lentilles vertes, le fenugrec et le sel (Ne jamais mettre le sel durant la cuisson des lentilles. Le sel durcit les légumineuses !). Bien mélanger pour obtenir une pâte plutôt sèche.
3) Préparer une poêle chaude dans laquelle vous aurez verser un bon filet d’huile d’olive. Mouillez vos mains. Prenez une grosse cuillère à soupe de pâte de lentilles entre les mains et former un petit steak bien rond que vous déposerez délicatement dans la poêle. Faire dorer de chaque côté 5 minutes. Réserver sur une assiette recouverte de papier absorbant.

Préparation de la sauce curry-coco :
Éplucher le curcuma et le gingembre et l’ail. A l’aide d’une petite rape, raper les trois. Ajouter la cuillère à café de paprika doux. Moudre ou écraser les graines de nigelle et les ajouter. Couper les piments en petits dés. Ajouter la crème de coco (ou le lait de coco épais) et le yaourt de soja et tout mixer pour obtenir une consistance lisse… Si le mélange vous semble trop liquide, vous pouvez ajouter un peu de fécule ou une pomme de terre cuite écrasée.

Dressage du burger :
Faire tiédir les pains plats à la farine de pois chiche. Couvrir le dessous de sauce. Ajouter une grosse feuille de céleri fraîche. Déposer le steak végétarien grillé. Recouvrir de sauce et de céleri frais. Et déposer le chapeau. Servir avec des wedges de pommes de terres et chou fleur.

Préparation des Wedges  (à préparer en même temps que les lentilles cuisent pour la préparation du steak) :
1) Brosser les pommes de terre sous l’eau. Détailler le chou fleur en sommités (=en petits bouquets). Couper les pommes de terre en quartiers. Bien les rincer sous l’eau fraîche.
2) Pré-Cuire les légumes à la cuisson basse température (ce qui leur permettra de rester ferme. A défaut, vous pouvez cuire au cuit vapeur 10 minutes maximum) pendant 10 minutes à partir de la montée en température maximale. La précuisson évitera de trop nuire à vos légumes
3) Déposer les légumes dans un plat allant au four. Verser un filet d’huile d’olive. Saupoudrez de gomasio, de paprika et de curry doux ou mélange oriental. Mettre à rôtir pendant 15 minutes à four bien chaud (220°)

Nota des Bio débutants :

Farine de Pois Chiche : Encore des questions sur les farines ? C’est que vous ne connaissez pas encore l’article que j’avais écrit à ce sujet ici. Pour résumer, la farine de pois chiche est produite à partir de pois chiches crus, ce qui lui donne un parfum très puissant. Il s’agit d’une farine sans gluten comme la plupart des farines issues de légumineuses. Pour l’utiliser dans des pains, mieux vaut l’associer à une autre farine contenant du gluten. Elle a aussi la chouette propriété d’être à indice glycémique bas, important pour les diabétiques et les personnes attentifs à leur santé et silhouette.

Graines de nigelle : Cette jolie petite épice est plus connue sous le nom de cumin noir. Elle est souvent utilisée dans la cuisine orientale où elle saupoudre les pains , les pâtisseries, les soupes. On la retrouve également dans la composition de mélange d’épices telles que le ras el hanout. Cette épice est reconnue en pharmacopée et dans la médecine ayurvédique comme étant anti oxydante, anti inflammatoire, sédative et anti bactérienne.

Fenugrec : Le fenugrec est une plante aromatique typique de la cuisine indienne. Mais on le trouve également dans de nombreuses autres cuisines. Il se présente souvent sous forme de graines entières ou de poudre au rayon épices des magasins bio. On le trouve souvent dans des tomes de brebis. Il entre dans la composition du massala indien. On la retrouve également dans la cuisine marocaine dans les tajines. Côté pharmaceutique, cette plante mérite d’être connue :
« Le fenugrec est une épice très riche qui contient du phosphore, du fer, du soufre, de l'acide nicotinique, des alcaloïdessaponines (à l'origine de ses propriétés stimulantes de l'appétit), flavonoïdesglucides, vitamines A, B1, C, magnésiumcalciumlécithineprotéines (30 %), des saponinesstéroïdes (diosgénine et yamogénine, qui contribuent à la synthèse du cholestérol et des hormones sexuelles). » Source Wikipédia
Il est reconnu de pour abaisser la glycémie (hypoglycémiante), le cholestérol (hypocholestérolomiante) ce qui en fait une excellente plante pour lutter contre les maladies cardio-vasculaires. C’est également un hépatoprotecteur, ce qui signifie qu’il protège le foie, notamment contre l’intoxication à l’éthanol et les autres maladies du foie. Il est également reconnu pour protéger contre les maladies et infections intestinales et pour favoriser l’appétit.
Précautions : Le fenugrec empêche l’absorption du fer. Les allergiques aux arachides peuvent être allergiques au fenugrec (même racines). Le fenugrec peut modifier l’odeur des sueurs.
Curcuma : Le curcuma est un rhizome (racine) qui se présente comme le gingembre. Il est plus petit, en forme de petits boudins. Lorsqu’on le tranche il est d’un orange très vif. Ne vous étonnez pas mais pensez-y, cette épice va vous colorer les mains d’un beau jaune et potentiellement votre matériel de cuisine en bois ! On le consomme plus habituellement sous forme de poudre que l’on trouve dans les mélanges d’épices tel que le curry , le combo ou le ras el hanout. On le trouve dans de nombreuses cuisines telles que la cuisine indienne, la cuisine maghrébine, la cuisine réunionnaise et thaï etc…
Pour obtenir la poudre, le rhizome est bouilli puis épluché et séché au soleil. Malheureusement, ce procédé enlève une partie de ses grandes qualités lorsqu’il est frais. C’est par exemple un très puissant anti-inflammatoire. La curcumine, son principal actif fait l’objet d’études car il serait possiblement un préventif contre le cancer. Il traite également les troubles du foie et de l’estomac, c’est pourquoi il soulage très nettement les maux de ventre.

Rappel sur les épices : Vous connaissez tous les épices, de la traditionnelle cannelle, au simple poivre de tous les jours mais aussi aux piments du monde entier, au cumin, à la cardamome, au clou de girofle... Que serait la cuisine sans ces saveurs, sans ces parfums enivrants? Et surtout, nous avons trop tendance à l'oublier mais que serait la médecine naturelle sans ces épices? Or, voilà, vous n'imaginiez peut-être pas mais les épices ont elles aussi leur bonne raison d'être bios car si leur culture ne nécessite pas nécessairement de traitements pesticides ou autres chimies, c'est leur conservation qui pose problème, surtout lorsqu'on récolte de grandes quantités. En culture traditionnelle, on retrouve traitement chimique, traitement par vapeur ou encore irradiation, des pratiques nuisant soit aux saveurs, soit à la qualité sanitaire des produits soit à leurs propriétés médicinales. Pour en savoir plus, vous pouvez lire ce petit article. Bien évidemment, ces pratiques sont exclues en bio... C'est cette découverte qui m'a fait choisir les épices bio.


19 commentaires:

  1. je n'aurais jamais la patience de faire tout pour le même repas, mais chaque morceau me plait.....je ferais bien le pain à la poele comme des vrais chapatis indiens par contre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah ah... oui si on enchaine tout cela peut sembler long... mais si on a fait les pains la veille ou qu'on en garde au congelateur... c'est assez rapide... tu me diras si tu les cuit a la poele ce qie ca donne. Bisous...

      Supprimer
  2. Ce qui est bien avec les burgers végé c'est qu'ils ont mille fois plus de saveurs que ceux qu'on peut manger n'importe où :) Bon après tout faire de A à Z chapeau, c'est un sacré boulot !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh que je suis d'accord avec toi!!
      Apres oui c'est un peu de boulot mais je vous assure qu'il suffit de se motiver a faire plusieurs fournées et apres on est tranquilles pour un moment... je suis pas de trop pour la congelation mais j'ai des pains et des steaks vg au congel et les jours de grande flemme c'est super!

      Supprimer
  3. Moi je me dis que cette année nous apportera de bien jolies choses, à toi et à moi, et à d'autres, car pour cela il suffit de se satisfaire de pleins de minuscules bonheurs cachés dans notre journée: comme un chéri qui te fait valser dans la rue, un lapin qui tourne autour de toi en faisant des p'tits bruits de parade nuptiale, des pies qui viennent manger les graines laissées spécialement pour elles! Il y en a tant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'as donne un grand sourire en te lisant! Oh que oui Betty, les bonheurs simples sont les plus beaux et nous rendent durablement heureux...

      Supprimer
  4. Mmm, tout me parle dans ce butter : le pain à la farine de pois chiche avec une touche de coco, le steak de lentilles et la sauce curry-coco!! Un peu copieux pour mon petit appétit avec les wedges mais elles aussi donnent bien envie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le burger peut largement se suffire a lui meme! En effet j'avoue le burger a ete prepare dand un moment de gros appetit!! Hihi!! En tout cas je suis ravie qu'il te plaise...

      Supprimer
  5. très belle recette, elle me donne envie ! une vraie tuerie

    RépondreSupprimer
  6. Est-ce que tu livres ?
    Non parce que, comme le dit Mamapasta, c'est un tantinet longuet comme préparation. ^^
    Mais c'est fou ce que ça a l'air bon !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un peu loin Paris mais je te promets que si tu viens me voir cette annee tu en auras un... :-)

      Supprimer
  7. Wow! tout un article! J'adore les burgers VG et les saveurs indiennes!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il etait rien que pour toi celui la alors ;-)

      Supprimer
  8. Oh la la !!!!! Mais comme il a l'air bon !
    Je suis fan de la cuisine indienne, j'aime tous les épices que cette cuisine nous fait découvrir.
    Je ne sais pas quand j'aurai un peu de temps devant moi pour faire ton burger mais crois-moi sur parole celui-ci sera dans mon assiette sans aucun doute !
    Merci pour toutes ces belles recettes de burger.
    Je crois qu'il faut tous les jours essayer de voir le meilleur en chaque chose, et laisser de côté les mauvais évènement autant que possible. En valorisant les points positifs on finit par plus voir que ça et la vie est plus rose ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme toi, j'adore la cuisine indienne! J'ai été ravie de partager avec vous ces belles inspirations de burger VG! Et pour les mauvais événements, je crois qu'il ne faut pas les éviter ou les oublier trop vite, mais tirer les leçons qu'ils nous enseignent car pour moi, chaque événement négatif a forcément un aspect positif... Même si cela peut parfois être dur à voir de prime abord! :-) Mais ne pas leur accorder toute notre attention au point que ça nous atteigne évidemment ;-)

      Supprimer
  9. La vie est remplie de petits moments de bonheur, le seul souci c'est qu'on les recherche tellement qu'on passe à côté. Un sourire, un éclat de rire, les farces des enfants, le chant des oiseaux (et des cerises agitées!!!)...
    Plein de belles et bonnes choses à toi...
    Et merci pour cette recette, elle apporte vraiment que du BONHEUR!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :-D et ce très beau commentaire lui aussi un énorme BONHEUR! <3

      Supprimer
  10. mmmh ça ma l'air trop trop bon !! L'autre jour j'ai fais des burger "oriental", il faudrait que le prochaine fois j'essaye ta recette pour varrier :p Tes pains on l'air trop bon !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :-) Les pains sont vraiment comme des chapatis, bien nourrissant et so indie ! :-)

      Supprimer

N'hésitez pas à me contacter personnellement à l'adresse lechantdescerisesagitees@hotmail.fr si vous souhaitez une réponse directe! A bientôt

Imprimez cet article